La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Contenu

Article sur cette page:


Événements culturels à venir

 

CINÉMA RURAL organisé par la mairie de Meaulne-Vitray le jeudi à 20 h 30 au Centre social

DATES DES PROCHAINES SÉANCES en 2019 :  10 janvier, 7 février, 7 mars, 4 avril, 2 mai et 30 mai,
puis 12 septembre, 10 octobre et 7 novembre
    

Il n' y a pas de séances en décembre ni en juillet et août

 

 

 
  Mis à jour régulièrement 

Film à l'affiche le 10 janvier 2019 : Le Gendre de ma vie, sorti le 15 novembre 2018 

 

          Critique d'un internaute du  site www.notrecinema.com (pseudo solaje -Henri)

Une comédie un peu loufoque et déjantée réalisé par François Desagnat, le même à qui on doit « Adopte un veuf » basé sur le même principe. 
En préambule on va voir Alexia toute jeune avec des bagues sur les dents avec un jeune garçon qui est dans sa classe, le dialogue est malhabile et le garçon finit par demander à Alexia si elle voudrait bien sortir avec lui, mais derrière la porte se trouve le père de la jeune fille Stéphane qui entre joyeux comme s’il avait trouvé son futur gendre et il vient féliciter l’heureux élu et l’invite même à diner, mais le garçon désappointé par cette spontanéité part sans demander son reste et Alexia en voudra à son père de cette rupture avant même que l’idylle ne commence.

Le temps a passé et bien plus tard à l’aéroport Alexia revient d’un voyage très long au Japon; elle est devant le tapis où l’on doit récupérer ses bagages et ses valises sont très lourdes et elle a beaucoup de mal à les récupérer, un peu plus loin Thomas regarde la scène en souriant et il propose son aide, le but est aussi de draguer Alexia qui est très jolie, mais cette dernière se méfie de cette spontanéité alors Thomas va simplement lui laisser son numéro de téléphone au cas où. Après la douane son père attend Alexia à la sortie pour la ramener à la maison après cette absence qui a duré un an. Le père ,Stéphane est obstétricien dans une clinique et Suzanne la mère est psychiatre, le couple a eu trois filles, l’aînée est Gabrielle, la cadette est Alexia et la plus jeune Raphaëlle va encore au lycée. Le voisin quant à lui à deux garçons et Stéphane et un peu jaloux de l’atmosphère virile qui règne à coté de chez lui et il attend avec impatience les gendres qu’il pourrait avoir sauf qu’il aimerait les choisir lui même au grand dam de ses filles qui le trouve très intrusif ... 
Le scénario va être centré sur la fille cadette Alexia qui fait la connaissance d’un rugbyman de l’équipe du top 14 de Toulon, celui là même qu’elle a rencontré de façon fugitive à l’aéroport de retour du Japon, quand son père apprend que cet athlète de haut niveau pourrait éventuellement devenir son gendre, alors Stéphane est aux anges et s’insinue dans la vie du couple. Les filles connaissent leur père et font en sorte qu’il ignore leur liaison, sauf si elles ont l’intention de rompre, plutôt que d’annoncer la mauvaise nouvelle à leur copain, elle le présente à leur père et ce dernier est tellement collant et importun que le garçon finit par partir de lui même. Alors c’est une comédie où bien entendu tout est exagéré, mais c’est bien le but de toute comédie portant la signature de François Desagnat. Les dialogues sont très cocasses et bien recherché et le maitre d’œuvre est Kad Merad accompagné de Julie Gayet et de bonnes actrices dans le rôle des filles. Bon le film ne va pas rester dans les annales et il frise même quelquefois la puérilité mais bon c’est de la détente et il mérite bien un petit accessit. 

 

Partager

Politique d'utilisation des cookies

Ce site utilise des cookies pour stocker des informations sur votre ordinateur.

Acceptez-vous l'utilisation des cookies ?