La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

DESCRIPTION DE LA COMMUNE DE MEAULNE

   Publié le 2 août 2014
   

 Étude de M.Chemière, Architecte-Paysagiste dplg - remaniée par la Commission communication 

 

Meaulne dans son environnement

Le bocage Bourbonnais

Le bocage bourbonnais est un territoire paysager occupant un tiers de la surface départementale. Il s’agit d’une région ne dérogeant pas aux caractéristiques des terres de bocage :

-      Habitat dispersé,

-      Occupation du sol morcelée et destinée essentiellement à l’élevage,

-      Réseau de chemins et routes secondaires important,

-      Chevelu hydraulique important,

-      Apparence d’une végétation dense. 

Bref, un territoire aux images bucoliques et champêtres, riches d’une histoire rurale mais également d’un patrimoine reconnu et lié aux Ducs de Bourbon. Mais des terres pauvres, oubliées par la mécanisation d’après-guerre.

                              

Présentation

« Allées tendres, collines émouvantes, le bocage bourbonnais dégage un charme presque féminin, une douceur pour le regard que ne vient rayer aucune crête agressive ni anesthésier la molle monotonie des plaines.Le paysage s’habille harmonieusement de vastes forêts et d’une résille de pâtures séparées par des haies et semées de chênes isolés, géants perdus de quelque bataille oubliée. Avec sa constellation de châteaux et maisons fortes, ses villages souvent restés dans leur jus et accompagnés d’une galaxie de hameaux, le bocage bourbonnais paraît hors du temps, rescapé de l’urbanisation. Un paradis vert et vivant.Veiné de centaines de routes et de chemins, riche de son absence de ville-phare, le bocage bourbonnais est une invitation permanente à l’errance sans boussole, à la flânerie buissonnière. Il faut se laisser perdre, slalomer entre les briques rouges joliment restaurées et les granges aux porches royaux, les forêts [...], les châteaux visibles dans presque tous les villages.» 

 

La forêt de Tronçais
Même si située en frange du territoire de la forêt de Tronçais et fortement aimantée par la traversée de l’Aumance, la commune reste attachée à l’histoire et au territoire de la forêt de Tronçais. Ce site, qui s’avère remarquable par ses dimensions,  constitue l’une des plus grandes et plus belles chênaies d’Europe : elle s’étend sur 10 533 ha, dont 132 ha d’étangs.Le chêne couvre 80 % de la surface, et 90 à 95 % des chênes sont des chênes sessiles ; les autres sont des chênes pédonculés. Le hêtre couvre 10 % des surfaces, les pins 7 %. Le reste se partage entre feuillus divers (1 %) et espaces non boisés (2%). C’est une forêt ancienne semi-naturelle, majoritairement composée d’espèces indigènes. Ce n’est pas une forêt plantée. La régénération naturelle y domine très largement (94 % des surfaces). Il n’y a pas eu de reboisements massifs dans le passé contrairement à ce que l’on entend souvent avec les plantations « Colbert ». Les âges d’exploitabilité sont très élevés, ce qui confère un caractère exceptionnel à Tronçais (250 et 300 ans sur 7 300 ha).L’âge d’exploitabilité a régulièrement été réévalué à la hausse à l’occasion des aménagements successifs. Depuis l’aménagement de 1832, la gestion demeure calée sur le même objectif: la production de chênes de gros diamètre à accroissements fins. Ainsi, il s’agit de chênes de haute qualité du fait de ses qualités génétiques, du terroir et de la sylviculture. C’est un chêne à accroissement fin, de 1,4 à 1,8 mm / an sur le rayon, de couleur claire appréciée, marqué par une rectitude des fûts et la finesse de l’écorce. Des chênes nobles destinés à l’ébénisterie, la menuiserie fine ...La récolte moyenne est de 50 000 m3 / an. Une grande partie du chêne de Tronçais est valorisée par les usages les plus nobles : tranchage, sciage d’ébénisterie et menuiserie fine, mais surtout de fente pour la tonnellerie.  
 

 

 

Une identité double
C’est donc au cœur de ce carcan végétal que l’histoire de Meaulne s’est constituée. Et même si l’image de cet ancrage forestier reste quotidiennement visible grâce au trafic de grumier traversant le village pour joindre la RD2144, la situation urbaine du village reste néanmoins organisée autour de l’Aumance.
La configuration de la commune et son relief s’est ainsi sculptée au cours du temps, par le biais de son chevelu hydrologique, dessinant une succession de vallonnements, tous destinés à mourir dans la vallée de l’Aumance, où a progressé le village. 
Ainsi, son territoire communal, s’il reste ponctué de très nombreux petits bois, ne résulte pas de l’identité pure de Tronçais comme certainescommunes telles Vitray, Isle-et-Bardais, Braize ou encore St Bonnet-de- Tronçais, où le paysage forestier reste une hégémonie.
 
En revanche, en termes d’image, la commune ne déroge pas au caractère bocager des terres du Bourbonnais ; occupation du sol, boisement, haies, arbres sculptés par la taille, fermes isolées, bouchures et chemins creux, tous nous rappellent une fois sur les hauteurs, l’identité de ce paysage planté. 
   
   
   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Meaulne et ses enjeux économiques

 

Réseaux routiers

En termes de pôle économique et de jonction viaire, la commune bénéficie d’une situation relativement favorable grâce à la traversée de la RD2144. Par cette liaison, Meaulne est en connexion rapide et directe avec St Amand (sous-préfecture du Cher) et Montluçon (sous-préfecture de l’Allier).

Enfin, pour parfaire cette situation, le village se situe à une dizaine de minutes d’un accès à l’autoroute A71.

trajet

St Amand Montrond : 19 km, 20 mn par la RD 2144

Montluçon : 31 Km, 36 mn par la RD 2144

Echangeur A71 : 18Km, 9 mn

(Source mappy)

                                     

Bâti urbain, périurbain et rural

 

L’une des caractéristiques de la commune

de Meaulne est la dispersion totale de

son implantation bâtie. Plus encore

qu’une identité bocagère aux hameaux

et fermes isolées parsemant le paysage,

le bourg même de Meaulne, se trouve

complètement éclaté. Certes, en résultante

de ses contraintes géographiques, (relief et

traversée de l’Aumance), mais également

dans sa structure urbaine, par l’étirement de

ses axes d’entrée (RD 28, RD312, RN144)

et l’évolution de ses lotissements.

Cet étalement, à la croisée des documents

d’urbanisme (PLU réalisé en 2009), présage

des enjeux urbains importants à mesurer

pour un village de 792 habitants.

 

 

 

 

Démographie

 

Rappel de la situation urbaine, sociale et économique d'un village qui après de longues années de décroissance, voit aujourd'hui sa population renaître.

     

 

Activités

En termes d’activités, le territoire de Meaulne reste tourné autour du bois et ceci jusqu’à 45% de son économie active. La commune compte à son actif, deux scieries (40 à 50 emplois) et accueille une usine de parquets bois qui a permis d’asseoir une certaine stabilité dans les emplois sur zone  (jusqu’à 200 pour cette simple usine sur le territoire communal).

Cette manne économique traduit une certaine stabilité : 40% des actifs sont sur zone, ce qui reste, au vu des connexions économiques (RD2144, proximité de St Amand et Montluçon), un pourcentage très important.

 

Enfin, en termes  d’occupation du sol, on constate, comme partout, une diminution des exploitations agricoles de 30% de leur nombre pour une légère augmentation du territoire exploité. Celles-ci en terres de bocage correspondent à 90% de pâture fourragère.

 

   
     


     
 

 

Tourisme

 

En termes de tourisme, la situation paysagère, la qualité de ses espaces et la facilité de jonction (RD2144 et A71) prédisposent une offre touristique importante. Un camping et un gîte rural dénombrent environ 2000 nuitées annuelles.

La capacité d’accueil y est donc importante :

1 point information touristique,

1 camping (30 places)

1 gîte de groupe (20 lits)

2 gîtes de France

1 auberge

1 hôtel-restaurant

plusieurs chambres d’hôte privées

Logement

 

Enfin, en termes de logement, au vu des qualités paysagères, on remarquera une quantité de résidences secondaires assez élevée (20% du parc global). Cela participant à l’aspect attractif et « bon vivre » des lieux mais peut transmettre une image délaissée et abandonnée en période froide.

On constatera également une vacance dans les logements évoluant entre 13 et 15%.

Enfin, il est à noter plusieurs opérations remarquables de réhabilitation de logements en partie haute du village.

Équipements

 

Ce potentiel se traduit également dans l’offre de service et par la présence d’une vie commerciale sur la commune. Néanmoins, il est à noter l’aspect vieillissant et peu florissant du parc commercial dès que celui-ci s’éloigne de l’axe traversant (RD2144). De ce fait, si le vieux Meaulne brille par son cachet urbain et architectural (Eglise, jardin, lavoir, Mairie et sa place…),  les commerces ne relèvent d’aucune prospérité commerciale, et seul l’hôtel-restaurant  présente un certain confort. Ce constat appuie malheureusement l’oubli du village depuis sa route départementale.

 

Équipements 

Mairie

Ecoles

Salle polyvalente

Centre social

Poste

Service 

Médecin

Dentiste

Infirmière

Coiffeur

Commerces 

Garage

Pharmacie

Boulangerie

Tabac presse

Supérette

Équipement sportif 

Stade foot

Tennis

Boule - Pétanque

Basket

Base nautique Canoë Kayak


 

En conclusion, malgré l'identité bocagère de l'environnement, il existe une dispersion importante de l'implantation bâtie avec un bourg éclaté en différents hameaux, ce qui entraîne pour notre commune des enjeux urbains plus importants que ce qu'on attendrait d'un village de moins de 800 habitants. 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

Partager

Politique d'utilisation des cookies

Ce site utilise des cookies pour stocker des informations sur votre ordinateur.

Acceptez-vous l'utilisation des cookies ?