La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Article sur cette page:


Événements culturels à venir

 CINÉMA RURAL le jeudi à 20 h 30 au Centre social

DATES DES PROCHAINES SÉANCES :

 11 janvier 2018, 8 février, 8 mars, 5 avril, 3 mai, 31 mai, 13 septembre, 11 octobre et 8 novembre 2018

Il n' y a pas de séances en décembre ni en juillet et août

 

Film à l'affiche le 8 mars 2018 : Le retour du héros

 
  Mis à jour régulièrement 

Critique positive  

Céline Rouden   dans le journal la Croix le 13/02/2018  : 
 

Dans une comédie jubilatoire aux dialogues savoureux se déroulant à l’époque des guerres napoléoniennes, Jean Dujardin et Mélanie Laurent, que l’on découvre dans un registre inédit, font merveille.

 

Dès qu’il apparaît, sanglé dans son costume de hussard d’un rouge rutilant, la moustache frétillante et le sourire narquois, on comprend très vite la vraie nature de ce héros de pacotille. Dans la peau du capitaine Neuville, soldat en partance pour une guerre napoléonienne et laissant derrière lui une fiancée inconsolable, Jean Dujardin endosse une nouvelle fois les habits d’un de ces personnages qu’il affectionne tant, dont le second degré et le ridicule assumé ne sont pas sans rappeler ceux d’Hubert Bonisseur de la Bath dans OSS 117. Sauf qu’on se trouve cette fois sous l’Empire, dans une comédie en costumes dont le ton, le rythme et les dialogues évoquent ceux de Jean-Paul Rappeneau et Philippe de Broca.

Derrière les apparences du militaire sûr de lui et portant beau, Neuville est un homme lâche et sans scrupules qui s’empresse d’oublier la promesse faite à sa fiancée de lui écrire tous les jours. Face au désarroi de celle-ci, Élisabeth, sa sœur aînée (Mélanie Laurent), n’a d’autre choix que de se lancer dans une fausse correspondance. Dans une prose très romanesque, elle invente le récit par Neuville d’exploits de plus en plus délirants, justifiant son absence alors que la campagne d’Autriche s’est achevée depuis longtemps.

 

Le réalisateur Laurent Tirard séduit à nouveau

Le retour inattendu du héros, quelques années après, en loques et hirsute, va donner lieu à toute une série de quiproquos qui font tout le sel de cette comédie jubilatoire. Jean Dujardin et, surtout, Mélanie Laurent – formidable dans un registre inhabituel pour elle – y font merveille, notamment grâce à des dialogues savoureux.

Après la déception d’Un homme à la hauteurdéjà avec Jean Dujardin, et les adaptations honnêtement troussées des aventures du Petit Nicolas (plus gros succès de l’année en 2009) et d’Astérix et Obélix  au service de Sa Majesté, on retrouve avec cette comédie originale la finesse d’écriture des premiers films de Laurent Tirard, dont le formidable Molière. Le réalisateur ne se contente pas de reprendre les recettes à succès de ces comédies d’aventure des années 1970 et 1980. Il y instille de la modernité et quelques références littéraires, notamment à l’univers de Jane Austen.

Une comédie fine et sans vulgarité

Les situations très actuelles comme les dialogues, truffés d’expressions contemporaines, permettent d’éviter la pesanteur du film en costumes tout en participant, avec ce décalage assumé, à l’effet comique du film. Le capitaine Neuville tente ainsi d’escroquer ses voisins en montant une pyramide de Ponzi comme Bernard Madoff, tandis qu’Élisabeth, femme moderne qui assume son célibat, revendique la même part du gâteau, au nom d’une égalité salariale pas encore en vogue en 1812.

À la romancière britannique du XIXe siècle, le réalisateur emprunte le rôle central occupé par la correspondance et la structure romantique de ses romans qui veut que les deux personnages principaux commencent par se détester avant de se rapprocher. Le rôle joué par Mélanie Laurent affiche par ailleurs cette ironie distancée qui n’est pas sans évoquer l’Elizabeth Bennet d’Orgueil et préjugés, affublée comme son modèle d’une famille légèrement hystérique. Si on ajoute à tout cela des seconds rôles parfaitement choisis, avec une mention spéciale pour Évelyne Buyle et Christophe Montenez, de la Comédie-Française, on obtient une comédie fine et sans aucune vulgarité, qui tranche avec la moyenne de la production actuelle.

 


DANS LE VOISINAGE

 
 
 Mis à jour régulièrement  

Bistrot Culture 1, rue de l'Horloge 03360 Ainay-le-Château

 

Déjà un an que les alentours d'Ainay-le-Château peuvent se ravir les oreilles aux sons de toutes les musiques proposées par le Bistrot Culture! 

Rares sont les lieux comme le nôtre qui proposent une programmation aussi éclectique et riche. Entre 15 et 20 concerts par mois pour tous les goûts et pour tous puisque le chapeau reste le mot d'ordre pour toutes les bourses.

 Aujourd'hui, le Bistrot Culture se porte très bien. Il aimerait avoir plus de monde, bien sûr, lors de certaines soirées et cherche toujours à développer la curiosité du public, des publics, de vous.

Il est devenu, en l'espace de quelques mois, un lieu de référence pour les artistes qui sont passés et qui reviennent ou qui envoient leur collègues musiciens, parce que nous sommes une "date sûre" pour eux.

  

 Février 2018 

 

Philippe Tallis peintures et dessins (présentation d'autres oeuvres) 

Philippe Tallis a émerveillé pas mal de personnes pendant ce premier mois d'exposition. Il ne laisse surtout pas les artistes indifférent, saisissant au vol d'un trait de crayon; une attitude, un trait de caractère, un sourire, une transe.

L'un de ses tableaux des Digitallis est parti en Espagne emporté par l'excellent guitariste des Chermin Williams qui a eu un véritable coup de foudre.

Pour ce deuxième mois, vous pourrez découvrir un travail sur les animaux et bien sûr d'autres œuvres accrochés à nos murs.

Et peut-être une surprise si le temps et la technique le premettent

Second vernissage le vendredi 2 février à 19h

 

Vendredi 23 à 20h30

Jeff Toto repasse le B.A.C

reprises du meilleur de Bashung, Arno et Christophe

Jeff repasse le BAC (Bashung, Arno, Christophe) de Français...Après plus de 20 ans dans le Blues (www.jefftotoblues.info), il avait besoin de se lancer parallèlement dans ce nouveau projet de reprises. La voix, c'est cette voix profonde et gutturales au service de trois chanteurs importants du répertoire français. A voir...

https://www.youtube.com/watch?v=JerDWUGv7Fg

 

Samedi 24 à 20h30

Hiver Pool (Clermont Ferrand) pop sixties à la française

 Delphine Fargier et Martial Semonsut ont construit une oeuvre ultrasensible et poétique, enluminée et mystérieuse, livrée à l’art délicat du tout analogique, au creux du studio Kerwax.

On ne trouve rien de tendance chez Hiver Pool, car rien ne se démode aussi vite que la mode. Le style, ah, le style, lui, est bien là.

French pop élégante et légère, souvent psyché, qui mêle guitares et batteries organiques, claviers incisifs aux envolées lumineuses d’un theremin planant,

donnant à la dimension poétique du propos la légèreté des sixties, les battements de cœur et le parfum sucré des chansons bien troussées, et entre

chaque ligne, partout, la sensualité malicieuse des égéries gainsbouriennes. Un savant parcours élaboré ici, en Auvergne entre orgue vintage et thérémine.

https://www.youtube.com/watch?v=STqkP-0URI4

https://www.youtube.com/watch?time_continue=8&v=UKqaKXyUQHA

 

 

Dimanche 25 à 19h30 

La Bass à Nuajh (Tours)  compos style soul jazz

 "Duo de funambules poétiques, La Basse à Nuahj est l'alliance de la voix de Julie Billaud et de la guitare basse de Sébastien Bourdreux. L'essence de la formation porte sur l'accord entre les deux instruments. Leur  univers inclassable et vibrant trouve ses inspirations dans un registre jazz, soul puis se perd dans les méandres de leur imaginaire. Leurs compositions sont orchestrées par des paroles en français écrites par Julie. Les fréquences graves et pénétrantes de la basse procurent une subtile alchimie entre la mélodie et le rythme. Quintessence. Pulsations. Silences. Indispensable discrétion. Le duo propose son propre répertoire qu’il entremêle de reprises dont ils font parler l’âme : Noa et Brel notamment…"

https://www.youtube.com/watch?v=yz8xNT3K3xA

https://www.youtube.com/watch?v=KceR9TEyiks

 

Lundi 26 à 19h30 

Sully (Angers)  folk français, auteur-compositeur et expo de livres

 Sully, c’est un excellent poète un peu à part qui dresse un portrait de la société actuelle et des comportements qu’elle engendre. À la fois classe, critique et moqueur, sa plume a quelque chose d’aussi sincère qu’émouvant.

C’est seul sur scène avec sa guitare et quelques pédales que le ménestrel se produit, grâce à une folk puissante et teintée de nuances diablement variées, empruntant aussi bien à la chanson française qu’au rock.

https://www.youtube.com/watch?time_continue=2&v=ITv7ne9p3To

 

Premier week-end de MArs, 

1, 2, 3 et 4

le retour des Frères Bandinis

Bluegrass, folk américain, country old timer

prenez date, ne ratez pas....

https://www.youtube.com/watch?v=goKk8S7hB38

 

 

Bistrot Culture

1, rue de l'Horloge

03360 Ainay-le-Château

 

Nouveau  : site internet : www.bistrot-culture.com

Facebook : https://www.facebook.com/bistroculture/

 

 

Ouverture tous les soirs programmés à 17h

Concerts du dimanche au jeudi de 19h30 à 21h, soyez curieux, venez découvrir

Concerts vendredi et samedi à 20h30 (toute l'année sauf juin à 21h)

 

Bistrot Culture

1, rue de l'Horloge

03360 Ainay-le-Château

 

  


 

 La Fabrique Poïein  à L'Ételon

Jeudi 8 mars 2018 à 19h

 

"Minimalisme et art conceptuel : oeuvres, discours et paradoxes" *

 

 

Au début des années 60 du XXe siècle, le philosophe américain Henry Flynt énonçait le projet d'un "art conceptuel" 

(concept art) conçu comme la création de dispositifs variés "étroitement délimités par le langage" de sorte que la matérialité 

même des pièces pourrait demeurer contingente.

Très vite des artistes développèrent ce qui allait devenir un courant international actif, sinon militant, avec ses propositions plastiques et philosophiques mêlées. ses textes et revues, ses galeries, ses accompagnateurs et ses contradicteurs.

Articulé, parfois conflictuellement, à une autre scène,  celle du "Minimalisme" (Minimal Art), l'art conceptuel occupera une place prépondérante 

jusqu'au milieu des années soixante-dix,  ouvrant l'art et la création à de nouvelles questions et de nouvelles approches où les paradoxes ne manquent pas. 

 

[Une liste des oeuvres commentées est fournie à chaque auditeur/trice]

 

Conférencier : Michel Cegarra

Conférence d' 1 heure 1/2 (19h-20h30)

Entrée et participation libres

 

 

Cette conférence est la 34 ème du "grand programme" de 35 conférences présenté à La Fabrique Poïein. Prochaine et dernière conférence de ce programme le jeudi 5 avril 2018 : "Le Land art: un retour au réel? Etats-Unis, Europe, 1968-2012".

  

 

 

Entrée libre. Participation libre.

Partage de paniers à l’issue du spectacle

 

La Fabrique Poïein    2 chemin des 3 sabots  03360 L’ETELON

04 70 06 92 96

 www.poiein.eu

 


 

 Médiathèque d’Ainay Le Château

Horaires d’ouverture : mardi et samedi : 10h00-midi, mardi et vendredi : 16h30-18h30 

 

Nathalie PASQUIER

Responsable de la médiathèque d’Ainay Le Château
Horaires d’ouverture :
mardi et samedi : 10h00-midi
mardi et vendredi : 16h30-18h30

Contact : 04 70 07 97 45
mediatheque.ainay@wanadoo.fr
http://www.ainay-le-chateau.fr

 

 


 

Partager

Politique d'utilisation des cookies

Ce site utilise des cookies pour stocker des informations sur votre ordinateur.

Acceptez-vous l'utilisation des cookies ?