Your browser version is outdated. We recommend that you update your browser to the latest version.

Le CCAS

Le CCAS, qu'est-ce ??

Le Centre communal d’action sociale (CCAS) est un établissement public responsable de l’aide sociale au niveau local.

L’ouverture de CCAS dans toutes les communes de France est l’aboutissement d’une politique d’aide sociale mise en œuvre dès l’après-guerre. Ce dispositif a été précédé par les Bureaux d’aide sociale, issus de la fusion des Bureaux de bienfaisance et des Bureaux d’assistance, restés sous une forme inchangée depuis 1953.

En 1986, avec la mise en œuvre de la politique de décentralisation, la structure de ces établissements a changé pour s’adapter aux transferts de compétence. Le bureau d’aide sociale a alors pris le nom de Centre Communaux d’Action Sociale (CCAS).

Le Centre communal d’action sociale est responsable de l’aide sociale extralégale ou facultative allouée par les communes. La compétence générale des communes dans ce domaine est définie par une convention conclue entre le département (responsable de l’aide légale) et le CCAS.

Quel est son rôle ?

Le Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) est un service administratif dont les attributions sont nombreuses.

Promoteur de l’action sociale locale, le CCAS participe à l’instruction des demandes d’aide sociale légale, gère l’attribution de l’aide extra-légale facultative et anime des actions de prévention sociale.

Les différents rôles du CCAS sont ainsi les suivants :

  • fournir aux familles des informations pour les orienter au mieux dans le foisonnement des diverses aides et subventions existantes (aide sociale à l’hébergement [ASH], allocation personnalisée d’autonomie [APA], aides au maintien à domicile, aides aux logements [ALS et APL], etc.).
  • aider les familles à faire valoir leurs droits sociaux et à constituer tous les dossiers de demande d’aide financière. Le CCAS transmet alors le dossier au service départemental compétent pour traiter la demande d’attribution.
  • participer à la lutte contre l’exclusion et la pauvreté, en œuvrant de concert avec les institutions menant des actions de développement social.
  • créer différentes structures d’aide sociale : crèches, maisons de retraite publiques, dispensaires, services d’aide aux handicapés, etc.
  • soutenir dans l’urgence les administrés : le CCAS attribue des aides de secours en cas de besoin, sous forme de versements monétaires ou de prestations en nature.

Comment fonctionne le centre communal d’action sociale ?

Le CCAS est géré par un conseil d’administration composé de membres élus par le conseil municipal d’une part et, d’autre part, de membres nommés par le maire, celui-ci présidant le conseil d’administration.

Parmi ces membres nommés doivent nécessairement figurer des personnes qualifiées dans le secteur social :

  • Représentant des associations familiales,
  • Représentant des personnes handicapées,
  • Représentant des personnes âgées,
  • Représentant des associations du domaine de l’insertion et de la lutte contre l’exclusion.

Le CCAS a le statut de personne morale de droit public, il peut donc agir en son nom propre et disposer d’un budget séparé de celui de la commune. Ses missions et priorités sont définies par le conseil d’administration.

Même s’ils se trouvent souvent dans les mairies, les CCAS en sont distincts et de plus en plus fréquemment localisés dans des locaux indépendants, en fonction du nombre d’habitants qu’ils desservent.

 


NOUVEAU SERVICE à la mairie : Guichet unique d'information sur l'aide à la personne, l'aide à domicile, le chèque CÉSU 

   Publié le 2 août 2014
   

Nouveau site gouvernemental pour les aides sociales :

Grâce au simulateur du site officiel mes-aides.gouv.fr, découvrez en quelques minutes si vous avez droit à des aides ou à des prestations sociales accordées par plusieurs organismes. 
En remplissant ce formulaire unique vous saurez si vous êtes éligible à l’une ou plusieurs des 25 aides sociales proposées : minima sociaux, prestations « maladie », aide au paiement d’une complémentaire santé, prestations familiales, aides au logement, bourses…

L'accès à l’aide à domicile, à l’aide à la personne, et au chèque cesu dépendent des cas individuels. Les informations sont donc trop longues à détailler sur cette page. Vous pouvez en prendre connaissance sur les sites officiels ci-dessous:

  

ou bien vous adresser au guichet unique qui s'est ouvert sur la commune à compter du 14 octobre 2014 :

  • Permanence en mairie le mardi après midi de 15 heures à 16 heures 30
  • Sur rendez-vous à prendre en mairie au 04 70 06 95 34

Mme DUBREUIL, conseillère municipale, vous informera et vous guidera dans vos démarches.

 

 


 

 

ÉPICERIE SOLIDAIRE (arrêtée et transférée à Cérilly)

   Publié le 21 septembre 2016
   

ÉPICERIE SOLIDAIRE au Centre social : ouverture le 3 octobre 2016 Renseignements ICI

 

Qu'est-ce qu'une épicerie solidaire?

Voir sur le site de l'association nationales de développement des épiceries solidaires ANDES : 
http://www.epiceries-solidaires.org/qu_est_ce_qu_une_epicerie_sociale_ou_solidaire.shtml

 

 

 

 


 

VIOLENCE : Je suis victime de violences, je ne suis pas seule 

   Publié le 2 août 2014
   

Rappel des contacts


NUMEROS D’URGENCE


17 - Services de police et de gendarmerie
18 - Sapeurs-Pompiers
15 - Service d’Aide Médicale d’Urgence (SAMU)
112 - Accès aux services d’urgence, valable dans l’Union européenne.
114 - Numéro d’urgence pour les personnes sourdes et malentendantes (accessible par Fax et sms) en remplacement des numéros 15, 17, 18.
Ces cinq numéros d’urgence sont gratuits et peuvent être composés à partir d’un téléphone fixe ou portable, même bloqué ou sans crédit.
115 - Samu social (Hébergement d’urgence)


NUMEROS D’ECOUTE, D’INFORMATION ET D’ORIENTATION


3919 - Violences Conjugales Info : Numéro unique national destiné aux victimes et témoins de violences conjugales. (Gratuit, ne figure pas sur les factures de téléphone) du lundi au samedi de 8h à 22h et les jours fériés de 10h à 20h). Le 3919 n’est pas un numéro d’appel d’urgence.


119 - Enfance en danger : dédié à la prévention et à la protection des enfants en danger ou en risque de l’être, ouvert 24h/24, 7 jours/7 et gratuit.


3977 - Maltraitance des personnes âgées et des personnes handicapées (prix d'un appel local depuis un poste fixe) du lundi au vendredi de 9h à 19h.


0 800 05 95 95 - SOS Viols Femmes Informations destiné aux femmes victimes de viol ou d’agressions sexuelles, à leur entourage et aux professionnels concernés. C’est un numéro d’écoute national et anonyme. Il est accessible et gratuit depuis un poste fixe en métropole et dans les DOM du lundi au vendredi de 10h à 19h.

En cas d’urgence, appelez la police ou la gendarmerie, en composant le 17
(ou le 112 d’un portable, appel gratuit).


PARTENAIRES LOCAUX

  • L’association référente unique « violences conjugales » : le Centre d’Information des Droits des Femmes et des Familles de l’Allier  CIDFF:

    Entretien gratuit, confidentiel et anonyme. Un appui psychologique spécifique est proposé aux victimes de violences conjugales. Accompagnement juridique, social, familial et professionnel. 

          Lieu d’accueil et d’écoute A portée d’Elles : MOULINS, MONTLUCON et VICHY.

            04 70 35 10 69 - cidff.03@orange.fr

           6 rue Jean-Jacques Rousseau, 03000 MOULINS. 

           Permanences à MONTLUCON, VICHY, LAPALISSE et LE MONTET.

 

  • Justice et citoyenneté 03, association d’aide aux victimes (fusion des associations l’ABSECJ et de l’ADAVIP) :

MONTLUCON, 8 rue de la Presle - 04 70 03 95 60 jec03.avmontlucon@orange.fr
MOULINS, 1-3 rue Berthelot - 04 70 48 51 81 - jec03.avmoulins@orange.fr
VICHY, 57 bis rue de Paris - 04 70 98 48 47 - jec03.avcusset@orange.fr
Permanences : bureaux d’aide aux victimes au sein des tribunaux de grande instance de MOULINS, MONTLUCON et CUSSET.

  • Délégation aux droits des femmes : 04 70 48 35 70

  • Les professionnels sociaux et médico-sociaux du Conseil général (Centres Médico-Sociaux et Unités Territoriales d’Action Sociale)apportent écoute, accompagnement et orientation – coordonnées disponibles auprès du Conseil général.

Bassin de MONTLUCON : 04 70 34 15 00
Bassin de MOULINS : 04 70 34 15 70
Bassin de VICHY : 04 70 34 15 50

 

  • Observatoire des violences faites aux femmes, Conseil général de l’Allier :

04 70 34 16 79 - obs.violences.femmes@cg03.fr

 

  • Ordre des avocats

MONTLUCON : 04 70 28 28 45
MOULINS : 04 70 46 01 65
VICHY-CUSSET : 04 70 98 39 18

  

  Plus d’information sur Allier.fr -> Accès direct -> Observatoire des violences faites aux femmes 

 


 

Politique d'utilisation des cookies

Ce site utilise des cookies pour stocker des informations sur votre ordinateur.

Acceptez-vous l'utilisation des cookies ?